Weekend Nyonie

Après une petite période d’absence sur le blog (semaine de break en France) me voilà de retour à Libreville !!! Nous passons notre premier weekend de rotation dans l’hémisphère sud 🙂 (une première pour moi) et plus précisément dans le village de Nyonie entre la foret et la mer.

Levé 7h pour être au port à 8h pour prendre le bateau et ensuite un 4×4 jusqu’au village. C’est à bord du 4×4 que nous allons franchir l’équateur en sortie de foret !!!!

Nous avons environ 40 min de bateau, assez sympa surtout avec les paysages de mangrove sur la fin du trajet.

Puis une fois arrivé au bout de l’estuaire, nous avons 45 min de 4×4 jusqu’au village

Grâce à la montre GPS nous savons qu’à la sortie de la foret nous passons l’équateur !!! Malheureusement nous n’avons pas de lavabo pour vérifier que l’eau du siphon tourne dans l’autre sens.

Encore quelques kilomètres et nous voilà au paradis, un 1er décembre. Courage les amis !!

Il fait trop chaud pour aller dans la foret voir les animaux, du coup c’est activités détente jusqu’au soir (baignade, apero, pétanque, …) mais avant les habitués viennent chercher les restes.

La chaleur commence à baisser, il est temps de partir faire un tour pour essayer de voir des animaux sauvages.

Après quelques kilomètres en forêt, nous arrivons dans la première clairière ou des magnifiques buffles nous regardent.

Un aperçu de la forêt équatoriale, malheureusement c’est très dur d’avoir un rendu sur les photos pour montrer l’atmosphère. Imaginez des arbres immenses, la moiteur de l’air, les bruits des insectes.

Et là dans une des plaines, un troupeau d’éléphant au loin !!! Le temps de nous approcher, ils commencent à se cacher dans la forêt. Mais nous avons le temps d’en prendre un en photo

Nous nous arrêtons pour une petite photo de groupe en haut d’une colline, la vue est splendide !!!

Parfois il y a des petits obstacles sur la piste

Le retour se fait de nuit, une bonne douche froide, un repas et une balade sur la plage à la recherche de tortue que nous ne verrons pas direction le lit. Car le lendemain réveil à 5h pour allait marcher en forêt à la « fraiche ».

A la différence de la montagne, quand vous vous levez à 5h il ne fait pas froid, il fait même déjà chaud !!

C’est partie pour environ 10 km de balade à la « fraiche ».

On est petit dans cette forêt

Une maison à mille pattes

Nous ne verrons pas de gros animaux mais des traces comme des traces de léopard

Ici quand vous mangez du poissons, il vient d’être péché

Une dernière petite balade avant de rentrer du weekend.

 

Cap Santa Clara

Pour profiter de ce long weekend, nous allons passer une journée au Cap Santa Clara, c’est au nord de Libreville à environ 20 km.

Première étape, y aller, les taxis ne peuvent pas sortir de Libreville et il n’y a pas route goudronnées. Nous allons donc devoir prendre des « clandos ». Nous sommes en plus en saison des pluies, la route est donc pas très praticable pour des voitures classiques qui ne connaissent pas.
Nous arrivons au « Akoango Village », village de vacances avec un resto, piscine et des bungalow. Le temps est légèrement couvert mais l’appel d’une balade sur une plage déserte est plus fort !!

Mais pour notre plus grand bonheur, le ciel se dégage et le soleil est là !!!
Pour la petite histoire, ici comme à la pointe denis, un chien nous accompagne mais reste toujours en retrait 🙂
De retour au village, un petit repas avec vue sur la mer, puis une petite séance piscine 🙂
Malheureusement il est temps de retourner à la civilisation, attente de notre clandos, cette fois si en Toyota Corolla. Et vue dans quoi on est passé avec une simple Toyotta, en France nous pourrions bannir tous les 4×4 polluants et inutiles. Même dans la boue avec 20 cm d’eau, ça passe, sans parler des bosses et des trous 🙂

 

Posté depuis Libreville, Estuaire, Gabon.

Retour sur Libreville – Apero – Squash – Goodies

Dimanche matin 7h00, le réveil est toujours aussi dur !!!

Après 1 heure de retard au décollage + 6 heures de vol + 30 min à tourner en rond au-dessus de Libreville en attendant qu’un président atterrisse avant nous. Nous voilà de retour à Libreville 🙂

L’appréhension est moins forte cette fois, nous sommes en terrain connu maintenant 🙂

Température chaude et humide à la sortie de l’avion, contrôle sanitaire, récupération du visa, attente des bagages, c’est classique 😉

De retour à l’appart, nous déballons nos valises, pour :

L’apéro

Préparation de la nouvelle saison de squash, il y a un terrain à 5 min à pied de chez nous. Parfais pour moi qui n’en avais jamais fait (seulement badminton et tennis)

Mais aussi les goodies pour nos clients (par chance nous avons perdu qu’une seule tasse)

Semaine de repos

Après une arrivée matinale, samedi matin à 6h00 à l’aéroport CDG, il est temps de retrouver la grisaille Parisienne 🙁

Dès le samedi midi la course contre la montre commence :

  • ouvrir son courrier et gérer les papiers (impôts, facture & co)
  • passer au pressing
  • repasser au bureau pour faire un coup d’administratif et récupérer des goodies
  • faire des courses pour ramener des choses qu’on ne trouve pas au Gabon

Le meilleur pour la fin, revoir ses amies et famille, repas du midi, repas du soir, anniversaire, soirées, … toutes les occasions sont bonnes à prendre !!! Et quand vous rentrez que une semaine après cinq semaines se ne dont pas les occasions qui manquent.

Il est temps de refaire les valises, j’ai quand même 37 Kg à ramener sur Libreville.

Antipaludéen

Initialement l’eau tonique (qui contient de la quinine) était utilisée pour combattre le palu, mais le goût de l’eau tonique étant tellement amer que l’on y ajouta du gin, pour rendre le goût plus acceptable. Or l’amertume de l’eau tonique se marie relativement bien avec les notes vertes du gin (issu du genévrier) et la boisson devint populaire, au-delà de son seul rôle préventif.

Source Wikipédia

Du coup on s’adapte :

Cependant, le gin tonique actuel est très différent de la boisson de cette époque, notamment parce que la dose de quinine employée n’est désormais qu’environ le quart de ce qu’elle était.

Jour J – Arrivée à Libreville

Après 8 heures de vol, des collations et 2,5 films, nous atterrissons à Libreville !!

La première impression en sortant de l’avion, c’est comme rentré dans le hall d’une piscine chauffée, chaud et humide.

Première étape du voyage, vérification des vaccins et obtention du VISA. Nous rentrons dans le cadre professionnel, ça facilite les choses administratives mais il nous faut quand même patienter 20min avant de l’obtenir. 70€ en moins plus tard, j’ai un jolie tampon sur mon passeport.Récupération des valises sans encombre. Nous retrouvons notre équipe déjà sur place arrivée 2 jours plus tôt.

Direction l’hôtel « Le Meridien » pour le premier soir à Libreville.

 

Posté depuis Libreville, Estuaire, Gabon.

Jour J – Départ

7h le réveil sonne !!! Derniers préparatifs avant de prendre le taxi à 8h direction l’aéroport Charles de Gaule.

Tous commence par le billet, ensuite on profite de la vue, France, Méditerranée,  Afrique du nord, Afrique Centrale, et Libreville

Posté depuis Tremblay-en-France, Île-de-France, France.

Préparatifs – Valises

Maintenant le plus dur, faire sa valises pour 5 semaines dans un pays où on a jamais mis les pieds. Surtout que je n’y vais pas en vacances mais dans un contexte professionnel. Je dois donc prévoir mes costumes. Mais aussi des vêtements pour la vie de tout les jours, les weekends, le sports, la plage 😉 …

Heureusement non avons droits à 2 bagages en soutes et 40 Kilos 🙂

Début des préparations à 19h, fin tard dans la nuit 🙁

 

Préparatifs – Antipalu

Malheureusement le Gabon est une zone impaludée, il faut donc prévoir, les différents traitements contre le paludisme. Pour nous la question se pose si nous devons prendre ou pas des antipalu. Nous partons plus de 3 mois et moins de 12 mois. Heureusement tout les moustiques ne sont pas porteurs du virus, seul les moustiques femelles du genre Anopheles qui piquent principalement la nuit peuvent être porteuses du virus.

L’OMS ne connait pas l’impact du traitement sur de longue durée de plus de 3 mois.

Par sécurité je pars avec un traitement le doxypalu en poche (la malaronne est limité à 3 mois maximum). J’adapterai la prise à la présence de moustique et des saisons sèches ou humides.

Boite de DoxypaluPar contre pas de contrainte sur l’utilisation des protections contre les moustiques : moustiquaire, répulsifs pour les vêtements, la peau, …

Les vêtements longs mais aussi la climatisation la nuit sont une bonne protection 🙂

Préparatifs – Passport et Vaccins

Les services de l’immigration Gabonais nous demande d’avoir un Passeport biométrique, je suis donc obligé de refaire le miens qui était seulement électronique. Le plus dur ce n’est pas de le refaire, c’est d’attendre à la préfecture de police surtout quand on bosse.

De plus, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour pouvoir rentrer sur le territoire gabonais. Passage par le centre Air France, j’en profite pour refaire tout les rappels et les vaccins qui ne sont pas forcement obligatoires.